Vous êtes ici : Accueil >> Fiches animalières

  • Nouvel espace de 800 m2

    intégrant un nouveau Scanner vétérinaire Siemens dernière génération et un centre de rééducation fonctionnelle
  • 24h/24 et 7J/7

    Les équipes du Centre Hospitalier Vétérinaire Pommery vous accueillent à Reims 24h/24 et 7J/7.
 

Syndrome vestibulaire vieux

Introduction

Le syndrome vestibulaire périphérique du chien âgé, aussi appelé syndrome vestibulaire périphérique gériatrique ou idiopathique (terminologie officielle), est une maladie aussi bénigne que traumatisante dans son mode d’apparition.

Animaux atteints

Les animaux atteints de syndrome vestibulaire périphérique idiopathique sont, dans la grande majorité des cas, des chiens âgés (souvent plus de 9-10 ans). Les chats peuvent également être affectés par ce syndrome vestibulaire périphérique idiopathique, néanmoins, cette maladie est moins fréquente dans cette espèce.

Signes cliniques du syndrome vestibulaire périphérique idiopathique

Les signes cliniques du syndrome vestibulaire idiopathique périphérique chez le chien apparaissent toujours brutalement. Cette apparition brutale fait penser à un accident vasculaire cérébral (AVC), même si le syndrome vestibulaire périphérique idiopathique n’EST PAS un AVC. Le chien atteint était normal la veille, et est affecté le lendemain. Les signes d’appel du syndrome vestibulaire idiopathique périphérique chez le chien sont :
- Tête penchée d’un côté
- Animal qui tombe du même côté
- Mouvement anormaux des yeux (nystagmus, c’est à dire que les yeux bougent comme s’ils disaient non ou oui très vite)
- Parfois nausée et vomissement (vertige)
- Encore une fois d’apparition brutale chez un chien âgé

Attention : ces signes ne sont pas spécifiques de cette maladie, et d’autres maladies peuvent entraîner les mêmes signes (une consultation chez un vétérinaire est indispensable).

Origine du syndrome vestibulaire périphérique idiopathique

L’origine du syndrome vestibulaire périphérique idiopathique du chien n’est pas totalement élucidée. Il est admis qu’il s’agit vraisemblablement d’un dysfonctionnement brutal et probablement définitif de récepteurs en lien avec l’oreille interne affectée. L’oreille interne joue un rôle dans la perception des changements de position de la tête et de phénomène d’accélération/décélération. Lorsque cette oreille interne cesse de fonctionner normalement, l’animal a donc l’impression de tomber en permanence du même côté, ce qui entraîne les signes cliniques mentionnés précédemment.

SVP, Examen scanner de l'encéphale d'un chien atteint de syndrome vestibulaire périphérique idiopathique. Les bulles tympaniques (flèches) sont normales, ce qui exclut une otite moyenne.
SVP
Examen scanner de l’encéphale d’un chien atteint de syndrome vestibulaire périphérique idiopathique. Les bulles tympaniques (flèches) sont normales, ce qui exclut une otite moyenne.

Conduite à tenir

Si votre animal présente des signes similaires, il est essentiel de contacter et consulter votre vétérinaire pour confirmer qu’il s’agisse bien d’un syndrome vestibulaire. Par la suite, il pourra être conseillé de réaliser des prises de sang ou un examen d’imagerie de la tête de type scanner ou IRM, avec possible une ponction de LCR. En effet, les animaux présentant un syndrome vestibulaire périphérique peuvent souffrir d’une otite interne, d’une névrite, de certaines maladies métaboliques, mais aussi de maladies intracrâniennes comme des tumeurs. Le diagnostic du syndrome vestibulaire périphérique idiopathique est un diagnostic d’exclusion : c’est lorsque l’on ne trouve rien aux examens que l’on conclut à cette maladie.

Comment traiter syndrome vestibulaire périphérique idiopathique ?

Il n’y a pas de traitement spécifique pour le syndrome vestibulaire idiopathique. Des anti-nauséeux peuvent toutefois être prescrits en cas de vomissements. Fort heureusement, cette maladie est bénigne, et la plupart des chiens vont montrer des signes d’amélioration lors des premiers jours, parfois au bout d’une semaine 10 jours. Les chiens atteints de syndrome vestibulaire périphérique idiopathique mettent, au total, quelques semaines environ pour redevenir presque normaux, et peuvent garder des séquelles, notamment, une tête penchée. Des rechutes sont rares mais possibles.

Conclusion

Si votre chien présente les signes mentionnés ci dessus, s’il est âgé, et que l’apparition est aiguë, ne paniquez pas, et consultez votre vétérinaire.

Dr. Vet. Aurélien Jeandel DMV, Dip. ECVN

 

Télécharger le document de liaison

Deux modes d’identification (tatouage et puce électronique) sont valides jusqu’au 24 juillet 2012. A compter de cette date, seuls les animaux porteurs d’une puce électronique seront reconnus identifiés dans le cadre des déplacements hors de France.