Vous êtes ici : Accueil >> Le saviez-vous ?

  • Nouvel espace de 800 m2

    intégrant un nouveau Scanner vétérinaire Siemens dernière génération et un centre de rééducation fonctionnelle
  • 24h/24 et 7J/7

    Les équipes du Centre Hospitalier Vétérinaire Pommery vous accueillent à Reims 24h/24 et 7J/7.
 

Animal trouvé

Tout animal errant est sous la responsabilité du maire

Lorsque je trouve un animal, c’est la mairie que je contacte. Le maire doit organiser la prise en charge et les soins des animaux errant sur sa commune et afficher en permanence les coordonnées d’un service de prise en charge (ramassage, fourrière) pendant et en dehors des horaires d’ouverture au public. (Art R.211-12 du code rural). Le vétérinaire peut me renseigner sur les services à joindre selon les cas et m’aider à trouver le propriétaire d’un animal identifié. Si la mairie a passé une convention avec le vétérinaire, ce dernier pourra assurer la prise en charge, et les soins d’urgence des animaux errants. La prise en charge des animaux sauvages est assurée par le centre de soins à la faune sauvage le plus proche.

Je trouve un animal domestique

Dans tous les cas j’appelle la mairie. La nuit ou un jour férié, la préfecteure me donnera le numéro d’urgence de la mairie. La police ou les pompiers peuvent aussi intervenir. Si l’animal est malade ou blessé, je peux être orienté vers un vétérinaire conventionné qui me fera remplir un formulaire de dépôt.

Je trouve un animal sauvage

Attentions aux morsures et aux griffures ! Je ne manipule ni les chauves- souris (risque de transmission de la rage), ni les oisillons tombés du nid (les mettre seulement à hauteur à l’abri des prédateurs). S’il s’agit d’un gibier, je préviens le maire et l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. Sinon je préviens le centre de soins de la faune sauvage le plus proche.

Extrait de la Revue de l’Ordre des Vétérinaires n°47/juillet 2012

 

Télécharger le document de liaison

Deux modes d’identification (tatouage et puce électronique) sont valides jusqu’au 24 juillet 2012. A compter de cette date, seuls les animaux porteurs d’une puce électronique seront reconnus identifiés dans le cadre des déplacements hors de France.